Le paillage d'automne, les bonnes pratiques avant l'hiver

 

La technique dite du paillage ou paillis est bien connue des jardiniers, mais reste encore peu pratiquée par de nombreuses personnes. Pourtant, outre ses nombreux avantages, le paillage est tout simplement indispensable pour reproduire un environnement naturel satisfaisant pour vos plantes. Suivez donc nos précieux conseils et toutes nos bonnes pratiques pour réaliser votre paillage en automne !

 

Pourquoi réaliser un paillage ?

 

Pourquoi réaliser un paillage ? Tout simplement parce que la terre ne se retrouve jamais à nue dans le milieu naturel, et que lorsque cela arrive dans votre jardin, comme on l'observe fréquemment, cet état est complètement anormal pour vos plantes et cela peut leur nuire, de manière plus ou moins visible.

Ainsi, en déposant des matériaux auprès de vos plantes, la technique du paillage consiste à rétablir un sol naturel pour l'ensemble de vos cultures.

 

Peut-on faire un paillage partout ?

 

Oui, et c'est même recommandé ! N'hésitez donc pas à appliquer votre paillage dans votre potager bien sûr, mais aussi sous vos haies, arbres, arbustes, et même dans vos plantes en pot ou en jardinière.

 

Le paillage d'automne

 

Les avantages du paillage d'automne

 

Les avantages du paillage sont très nombreux, surtout à l'automne, nous allons vous en lister quelques uns :

 

  • Réduire les arrosages : Sur un sol nu, l'effet d'évaporation de l'eau est trois fois plus important que sur un sol couvert, le paillage est donc économique et écologique, dans la mesure où il vous permet de limiter de manière significative l'apport en eau de vos plantations.

  • Eviter la prolifération des mauvaises herbes : Le paillage, en empêchant la lumière d'atteindre le sol, réduit considérablement la prolifération des mauvaises herbes.

  • Limiter le tassement du sol : En protégeant votre sol de la pluie, le paillage évite le phénomène de tassement de la terre dû à celle-ci.

  • Favoriser la biodiversité : Le paillage offre un refuge idéal à tous les petits auxiliaires et autres insectes utiles du jardin, surtout durant l'hiver où ils pourront travailler bien à l'abri, et vous préparer une terre saine pour le printemps, d'où l'importance d'effectuer un paillage en automne !

  • Augmenter la fertilité du sol : Votre paillage va progressivement se décomposer en humus, ce qui ne manquera pas de fertiliser votre sol. Là encore, en optant pour un paillage en automne, votre terre aura le temps de s'enrichir durant tout l'hiver et n'en sera que plus fertile au printemps !

  • Protéger vos plantations du sol : Au contact du sol, vos légumes notamment risquent de se salir, voire de pourrir. Le paillage supprime ce problème.

  • Préserver la santé et la croissance de vos plantes : Nous l'avons vu, un sol nu n'est pas naturel, et vos plantations auront beaucoup plus de mal à croître et à s'exprimer sur ce type de terre. En reproduisant des conditions de culture et de pousse naturelles pour vos végétaux, vous leur permettez de conserver toutes leurs chances de croître de manière optimale et de garder toute leur vigueur !

 

Que doit-on utiliser pour le paillage d'automne ?

 

En ce qui concerne les matériaux, 3 options principales s'offrent à vous :

 

  • Le paillis organique : composé de feuilles mortes, de paille, de déchets de tonte, de déchets ménagers végétaux, en bref de tous les matériaux organiques que vous pourrez trouver, il aura l'avantage de se décomposer et de s'incorporer rapidement dans la terre pour l'enrichir. Attention tout de même, il faudra le renouveler au fur et à mesure de la décomposition !

  • Le paillis minéral : Ce paillis présente l'avantage d'avoir une durée de vie illimitée puisqu'il ne se décompose pas, mais du même coup, il ne produira pas d'humus. A réserver aux plantes rocailleuses.

  • Les films, paillis plastiques et paillis textiles : Prêts à poser et à appliquer directement sur le sol, ces films sont conçus spécialement pour le paillage, et sont donc la plupart du temps biodégradables, tout en apportant les mêmes avantages qu'un paillis naturel. Ils présentent en plus l'avantage d'être peu contraignants puisque prêts à l'emploi.

 

Nos paillages naturels et nos voiles d'hivernage

 

Le conseil Pasero

 

  • Pour votre paillage, n'utilisez pas d'aiguilles de pin ou de thuyas qui se dégradent difficilement. Evitez également les écorces de pin qui ont tendance à acidifier le sol.

  • Privilégiez des matériaux légers et aérés pour éviter la pourriture des plantes particulièrement sensibles à l'humidité. Pour ces dernières, les films de protection ou la paille que vous trouverez via le lien ci-dessus sont recommandés.

 

Et pour aller plus loin :

 


logo villa verde