Semer les poireaux

Semez et récoltez toute l’année
Le poireau se cultive en annuelle pour une récolte de fin d’été, d’automne et d’hiver, ou en bisannuelle pour une récolte de fin d’hiver et de printemps. Moyennement exigeant, il aime les terres riches en humus, plutôt meubles et assez fraîches, normalement drainées. Les sols caillouteux et secs lui sont défavorables. C’est une plante d’exposition ensoleillée, mais appréciant les climats humides et tempérés. Il supporte les gelées. Il convient de surveiller les arrosages, particulièrement dans les zones chaudes, les périodes de sécheresse entraînant un arrêt de croissance.

Préparation du sol


Ameublissez efficacement. La planche de culture doit être préparée à l’automne par un bon ameublissement à la fourche bêche, en incorporant du compost de jardin, éventuellement enrichi d’un peu d’humus.

Les semis sous châssis


Premier semis

Pour le poireau hâtif, une protection est nécessaire, sauf sous les climats doux où une pépinière abritée est suffisante. Semez sous châssis ou sous tunnel, fin février-début mars ou courant mars, en lignes espacées de quelques cms. Recouvrez de 5 mm de terre fine et plombez avec le dos du râteau.

Premiers soins
Le sol doit rester frais jusqu’à la levée, qui demande environ 15 jours. Si la levée est trop dense, éclaircissez, en éliminant les plantules les plus faibles. Aérez le châssis dès que le temps le permet.

Durée de la culture
Entre le semis et la récolte, la culture dure au moins 5 mois pour les variétés cultivées en annuelles, et 7 mois pour celles qui passent l’hiver en terre.

 

Semer les poireaux

 

Nos graines potagères

Nos serres tunnels et serres de culture


Les semis à l‘extérieur


Le semis en pépinière

C’est la culture ordinaire du poireau, la plus utilisée.Choisissez une pépinière bien abritée et semez en avril-mai comme sous châssis en ligne et de manière pas trop dense. En cas de sécheresse, arrosez en pluie fine.

Le semis en place
Si vous souhaitez éviter le repiquage apour gagner du temps, le semis en place est possible. Il faut éclaircir et, en fin de culture, butter en montant la terre. Toutefois, le semis en pépinière est plus souple et mieux adapté au potager d’amateur.

L’habillage et le repiquage


Prélevez les plants
Il intervient lorsque les poireaux ont la grosseur d’un crayon. Arrachez les avec précaution et préparez les plants en les habillant : coupez l’extrémité des feuilles et des racines (ne gardez que 1 cm de chevelu).

Mettez-les en place
Repiquez les sur la planche de culture, en lignes espacées d’environ 30 cm, espacé de 12 à 15 cm. Plantez à une profondeur de 10 cm, à l’aide d’un plantoir. Tassez légèrement la terre autour de chaque pied.

L’entretien
Sarclez et binez régulièrement, et arrosez en cas de sécheresse car le poireau n’est pas très exigeant. Au fur et à mesure de la croissance, refermez les sillons afin de favoriser le blanchiment du fût.


Le Conseil Pasero

Calendrier de culture

  • Poireau hâtif sous-abri :

Semez en mars sous châssis et repiquez courant mai, pour une récolte d’août à décembre.

  • Poireau hâtif d’extérieur :

Semez en mars en pépinière et repiquez en mai, pour une récolte à partir d’août.

  • Poireau tardif :

Semez en avril-mai et repiquez en juillet-août, pour une récolte à partir d’octobre, et jusqu’au printemps suivant.

  • Poireau de printemps :

Semez en août et repiquez en novembre, pour récolter au printemps suivant, jusqu’en juin.

 

Et pour aller plus loin :

 


Newsletter

logo villa verde