Des roses trémières belles et saines

Ou comment combattre la rouille


Qu’est-ce que la rouille ?


Le terme de rouille est un nom générique pour désigner un grand nombre de maladies cryptogamiques, c’est à dire dues à des champignons parasites. Elle se traduit par une coloration rougeâtre. La rose trémière est souvent touchée par cette maladie. Ses feuilles sont alors tachées et dépérissent.
Il existe de nombreux types de rouille et l’on connaît en particulier celle du rosier. Chaque champignon ne s’attaque qu’à un seul type de plante. Dans le cas de la rose trémière, le parasite porte le nom de Puccinia malvacearum et il concerne tous les genres de la famille des Malvacées : mauve musquée, petite mauve et grande mauve, qui poussent souvent spontanément dans les jardins. Les arbustes de la famille, comme l’hibiscus ou la lavatère, sont en revanche peu ou pas touchés.
Alors que de nombreux types de rouille concernent deux espèces sur lesquelles le champignon accomplit son cycle, le parasite de la rose trémière accomplit son cycle sur cette seule plante, ce qui facilite la lutte.

Les symptômes


En général, au début de la végétation, les jeunes feuilles de la rose trémière ne sont pas touchées. Les symptômes n’apparaissent que lorsque le champignon développe des fructifications. Celles-ci ont l’aspect de petites taches jaune orangé, à centre rouge, sur la face supérieure des feuilles, des pustules vert orangé apparaissent au revers. Ces feuilles finissent par se dessécher et par tomber. La tige est parfois également concernée.

 

Des roses trémières belles et saines

 

La contamination


Les spores du champignon peuvent être portées par le vent ou par les insectes, mais le plus souvent par l’eau.


Prévention et traitement en cours de culture

Suppression des feuilles basses

Pour éviter que les spores ne contaminent la plante, éliminer toutes les feuilles qui traînent sur le sol. Au fur et à mesure que la plante grandit, continuez à supprimer les feuilles basses, ainsi que celles qui présentent des symptômes. Durant la floraison, éliminez les têtes florales fanées.

Arrosage d’été
Les roses trémières ont besoin d’eau dès le mois de juin. Arrosez doucement au pied sans mouiller les feuilles car les éclaboussures peuvente engendrer une contamination.

Traitements
Lorsque la rouille est trop développée, pour que la simple suppression des feuilles soit suffisante, il faut utiliser un fongicide. Avant toute pulvérisation, supprimez encore les feuilles les plus touchées. Mieux vaut avoir recours à un fongicide bio (bouillie bordelaise). La décoction de prêle, en applications répétées, est efficace.

 

Nos traitements et soins des plantes

Le Conseil Pasero

Prenez ces précautions indispensables


De bonnes conditions
La rose trémière résiste mieux à la rouille dans un sol fertile, riche en humus et pas trop sec, mais sans humidité stagnante.

Nettoyage et désherbage
La première des précautions, en tout début de saison, consiste à nettoyer le sol autour des plantes et à enlever les herbes. Pour fertiliser les roses trémières, apportez à son pied du compost que vous incorporez superficiellement à la griffe de jardin.

 

Nos petits outils à main

 

Et pour aller plus loin :

 


Newsletter

logo villa verde