Bouturez vos rosiers

Excellent pour les rosiers grimpants
Les rosiers bouturés sont souvent moins vigoureux que les greffés, mais, en compensation, ils ne produisent pas de gourmands car ils n’ont pas de porte-greffe. Ils n’offrent une véritable floraison qu’après 3 ou 4 années en terre au jardin. Les buissons à grandes fleurs se bouturent assez mal, alors que les rosiers grimpants s’y prêtent très bien.


La bouture de fin d’été

Préparation de la bouture
D’août à début septembre, prélevez sur le rosier à reproduire des extrémités de rameaux latéraux ou secondaires dont le diamètre n’excède pas celui d’un  crayon et comportant 3 feuilles.

 

Bouturez vos rosiers

 

Habillage de la bouture
Coupez entre 5 et 10 mm sous la dernière feuille. Supprimez aiguillons, fleurs et boutons éventuels, en coupant 5mm au-dessus de la première vraie feuille, en biseau avec pente opposée à la feuille. Coupez les feuilles en ne conservant que 2 à 3 cm de pétiole.

Plantation de la bouture
Préparez dans une terrine, un substrat composé de sable et de terreau, à parts égales. A l’aide d’un bâtonnet, faites un trou profond et introduisez la bouture, sans enterrer le pétiole inférieur. Tassez le substrat avec les doigts pour le plaquer contre la bouture. Arrosez légèrement.

 

Nos petits outils à main


Soins après plantation

Couvrez d’un plastique transparent (bouturage à l’étouffée).
Conservez la terrine à l’extérieur, dans un endroit ombragé du jardin. Retirez cette couverture au bout de 3 semaines.

 

Nos traitements et soins des plantes

 

Le Conseil Pasero


Au cours de l’hiver, poursuivez la bouture à l’abri du froid : maintenez la terrine dans un local hors gel mais lumineux. Conservez le substrat au frais. Au printemps, repiquez au jardin, après les dernières gelées.

 

Et pour aller plus loin :

 


Newsletter

logo villa verde