Le goutte-à-goutte

Un arrosage économique


Comme tous les systèmes d’arrosage localisé, le goutte-à-goutte permet d’irriguer le jardin de manière chirurgicale. À une époque où l’eau devient rare et chère, voici une solution écolo !
Le bon vieux tuyau et son dévidoir sont toujours les produits d’arrosage les plus vendus. Le jardinier succombe encore à la facilité en installant un arroseur canon au milieu de son jardin pour tout arroser à la fois : les murs, la terrasse dallée, le chemin derrière la haie, et même le jardin du voisin… Les systèmes de goutte-à-goutte sont pourtant simples à utiliser et, même si certains demandent un peu de bricolage avant la mise en eau, tous sont de sérieux alliés pour économiser l’eau, en n’arrosant que là ou c’est nécessaire. Il présente d’autres avantages :

  • éviter du désherbage en n’arrosant pas les mauvaises herbes.
  • éviter de mouiller le feuillage des plantes, toujours source de maladies.
  • éviter d’âbimer les fleurs.



Comment ça marche ?

Descendant du tuyau percé
Pour la plupart, les systèmes proposés au jardinier amateur sont des kits, et il faut  faire un peu de bricolage : vous avez un tuyau flexible sur lequel vous disposez vous-même les goutteurs, avec les intervalles que vous voulez. Un emporte-pièce est généralement fourni pour percer le tuyau. Les goutteurs peuvent être éventuellement déplacés, pour être remplacés par des bouchons.

 

Le goutte-à-goutte


Goutteurs à débit variable
Les goutteurs ne sont pas tous identiques. Certains sont à débit fixe. Ils dispensent ainsi 2, 4 et jusqu’à 6 litres d’eau par heure. D’autres sont à débit réglable. Il suffit alors de les tourner légèrement à la main pour modifier la quantité d’eau délivrée. Ces systèmes à goutteurs rapportés sont idéals dans les massifs d’arbustes pour apporter à chacun la quantité d’eau dont il a besoin.

Arrosage sous gazon
Il est parfaitement possible d’enterrer un réseau de tuyaux poreux à une profondeur d’environ 10 cm, sous une pelouse, à la manière d’un système de chauffage par le sol. Le gazon, arrosé par-dessous, est resplendissant. Mais il faut que le sol soit léger.

Programmateur
Les systèmes goutte-à-goutte peuvent être reliés à un programmateur, comme tout autre arroseur. Mais attention, un réducteur de pression doit être installé au départ du réseau goutte-à-goutte.

 

Nos programmateurs pour l'arrosage

Le tuyau poreux
C’est un tuyau en caoutchouc recyclé qui est percé sur toute sa surface de trous minuscule invisibles à l’œil nu. Dès qu’il se remplit d’eau, il transpire doucement, et irrigue une surface de 20 cm de large. Il se raccorde à un tuyau d’arrosage classique avec un raccord habituel. Il fonctionne à très basse pression, même directement raccordé à une cuve de récupération d’eau de pluie. Il est facile à déplacer d’une culture à une autre. Il est idéal pour les cultures en ligne, pour le potager comme pour les haies. Ce type de tuyau peut arroser 100 m de longueur en terrain plat.

Entretien des gouttes-à-goutte
Les orifices des goutteurs sont très fins. Ils peuvent à la longue se boucher à cause du calcaire ou de particules présentes dans l’eau, souvent dans le cas du raccordement à une cuve de récupération d’eau de pluie. Il est donc fortement conseillé  de placer un filtre en tête de réseau. Pour déloger le calcaire des goutteurs, il suffit de les plonger dans du vinaigre pendant une nuit.


Le Conseil Pasero

Le système goutte-à-goutte Ondisève

Il comprend un tuyau en caoutchouc très souple sur lequel vous piquez littéralement des goutteurs à débit réglable de 0 à 10 litres par heure. Il est ainsi possible de placer précisément les goutteurs juste au pied des plantes, quels que soient les intervalles.
L’originalité vient du fait que les goutteurs peuvent être déplacés et piqués ailleurs sur le tuyau très facilement, sans laisser de fuite (système breveté). Cette rampe se raccorde à une réserve d’eau ou à l’extrémité d’un tuyau d’arrosage.
Pour plus de possibilités encore, vous pouvez raccorder de fins tubes capillaires au tuyau principal, toujours selon le principe de l’aiguille à piquer, et irriguer ainsi des plantes plus éloignées.

 

Et pour aller plus loin :

 


Newsletter

logo villa verde