Comment élever des poules pondeuses?

 

Vous vous demandez comment élever des poules pondeuses dans votre jardin ? Cette activité très gratifiante et très avantageuse est à la portée de tous, pour peu que l'on suive quelques conseils élémentaires quant à l'élevage de poules pondeuses.

 

Pourquoi élever des poules pondeuses ?

 

Au-delà du fait qu'un petit élevage de poules pondeuses vous permet de disposer en permanence d'oeufs à la fois sains, gratuits et très frais (150 à 300 œufs par an et par poule selon la race), un petit élevage de poule possède de nombreux autres avantages :

 

  • elles apportent un peu de vie à votre jardin et raviront à coup sûr les enfants

  • elles sont malgré elles très écolos puisque omnivores, et peuvent manger jusqu'à 150 kg de déchets organiques par an (épluchures de légumes, restes de pâtes, salade flétrie, fromage, pain dur, ect...) mais elles débarassent également votre potager de nombreux déchets tels que les fanes de carottes, les cosses de pois, et plus encore.

  • Leur fiente est très riche, particulièrement en azote, et ne manquera pas de fertiliser votre terre.

  • Elles se nourrissent allégrement de nombreuses limaces, escargots et de toute une compagnie de nuisibles pour votre potager, et ce de manière tout à fait naturel, tout en ayant une tendance certaine à désherber votre jardin en nettoyant le sol.

 

Comment élever des poules pondeuses

 

Les contraintes et les inconvénients liés à vos poules pondeuses

 

La contrainte principale liée à vos poules pondeuses est que comme pour tout animal... il faut vous en occuper constamment, ne serait-ce que pour les nourrir et les abreuver, mais également en passant un peu de temps avec elles, les poules aiment particulièrement la compagnie. Si vous projetez de partir en vacances, il vous faudra donc demander à quelqu'un de venir s'en occuper régulièrement à votre place.

 

Dans la catégorie des problèmes, sachez que les poules ne peuvent s'empêcher de gratter et de retourner la terre pour y trouver leur nourriture. Ceci peut avoir pour conséquence de dégrader fortement votre sol, mais il faudra également veiller à ne pas les laisser vagabonder autour de vos semis !

 

Enfin, les prédateurs peuvent être nombreux (renards et fouines particulièrement) et prélever un lourd tribut sur votre élevage pour peu que vous habitiez en campagne.

 

Pour l'ensemble de ces raisons, nous vous recommandons fortement d'investir dans un poulailler !

 

Bien connaître et bien choisir ses poules

 

Pour commencer, il vous faudra choisir le nombre de poules que vous souhaitez adopter. Sachez que 2 poules pondeuses sont amplement suffisantes pour fournir à une famille de 4 personnes l'ensemble de ses besoins annuels en œufs !

Evitez également les coqs. Cela peut être tentant, mais d'une part, leur chant peut devenir franchement pénible, pour vous comme pour vos voisins, et d'autre part, le coq fertilisera les œufs qui, s'ils ne sont pas prélevés, donneront des poussins au risque de multiplier votre élevage de manière incontrôlée. Enfin, les coqs ont un appétit de reproduction assez élevé, et en dessous de 7 poules par coq, ce dernier risque de les épuiser totalement !

 

La poule pond à partir de sa vingtième semaine, et 4 poules devraient pouvoir vous donner environ 3 œufs quotidiens en moyenne. Sachez cependant qu'en vieillissant, elles pondent de moins en moins : une poule agée de 3 ans verra sa ponte diminuer jusqu'à ne plus donner aucun œuf à partir de l'âge de 8 ans. Elles pourront alors être cédés, gardées comme animal de compagnie ou éventuellement mangées. Dans tous les cas, il sera nécessaire de renouveler votre élevage tous les 3 ou 4 ans.

 

Pour ce qui est de la race, les choix sont vastes. N'hésitez pas à demander conseil à un éleveur si vous souhaitez obtenir un rendement maximum, mais vous pouvez également choisir vos poules en fonction de vos préférences esthétiques ou, mieux, de votre région.

Sachez également que les poules pondent moins en hiver. Pour conserver une réserve d'oeufs à peu près constante, n'hésitez donc pas à choisir une poule dont la ponte hivernale sera plus importante que les autres telle qu'une poule d'Alsace, une Géline de Touraine, une Gâtinaise ou une Faveroles.

 

Le conseil pasero

 

Avant d'entamer un élevage de poules, pensez à vous renseigner sur la législation en vigueur dans votre commune. En effet, certaines d'entre elles l'interdise à cause des nuisances provoquées sur le voisinage, particulièrement en ville. Cela dit, et plus particulièrement sans la présence de coq, les interdictions formelles restent rares.

 

Et pour aller plus loin :

 


logo villa verde